Mondoculture, le blog des découvertes

Mondoculture, le blog des découvertes

Les chiffres racontent la seconde guerre mondiale

Chers lecteurs, vous vous étonnez sans doute de ce titre et vous vous demandez, à raison, pourquoi diable utiliser des chiffres pour parler d'Histoire ?

Peut-être un peu parce que la seconde guerre mondiale a déjà été traitée par des dizaines de milliers d'articles et de récits.

Peut-être aussi parce que les manuels scolaires d'Histoire traitent de cette période en long et en large, tout un chacun, qui a été un minimum attentif en cours, connaît ainsi les grandes lignes de la guerre 1939-1945.

Peut-être encore parce que, parfois, un chiffre éclaire mieux un fait qu'un discours fleuve!

Et si, finalement, la principale explication de ce choix des chiffres s’expliquait tout simplement parce qu’aucun mot ne peut décrire l'horreur d'un tel conflit?

 

 

 

-2195 : Le nombre de jours de guerre, entre le 1er septembre 1939, date à laquelle les armées allemandes envahissent la Pologne et le 2 septembre 1945, jour de l'abdication du Japon, près de 4mois après la reddition allemande, le 8 mai 1945

 

-61 : Le nombre de pays engagés militairement dans le conflit, 11 autres pays ont été touchés par la guerre sans jamais officiellement entrer en guerre. Outre les principales nations (USA, Angleterre, URSS, Japon, Italie et Allemagne), on retrouve des pays tels que le Népal et l'Afrique du Sud (tous 2 engagés dès 1939), ou encore la Mongolie, le Luxembourg, Haïti, San Marin, le Brésil ou l'Arabie Saoudite. La guerre 1939-1945 porte donc bien son nom de « mondiale », puisque même la principauté du Bahawâlpur, aujourd'hui rattachée au Pakistan est entrée en guerre, prenant toutefois peu de risques, puisqu'elle a rejoint le camps des alliés en Février 1945.

 

 

-92 000 000 : L'effectif total de soldats engagés dans le conflit.

 

-312 : Le nombre de films, connus, traitant du sujet. Citons par exemple « Le pianiste », « La liste de Schindler », « La vie est belle », « Il faut sauver le soldat Ryan », « Indigènes », « Stalingrad », « La rafle », « La chute » ou encore « Papy fait de la résistance ». Liste très loin d'être exhaustive.

 

-1,94 : En milliards, le résultat d'une recherche intitulée «  World war 2 » sur google.co.uk, si on cherche mondoculture on trouve 2740occurences, il reste du boulot...

 

-33,1 : Le pourcentage de voix obtenu aux élections législatives de Novembre 1932 par le parti nazi, le NSPAD. C'est moins que les 37,4 % obtenus aux élections de juillet 1932, mais cela permet à Adolf Hitler d'accéder au pouvoir, en devenant, chancelier, le 30 janvier 1933, après quelques tours de passe-passe diplomatiques. Lors du scrutin suivant, en mars 1933, des pressions permettent au NSPAD d'atteindre 43,1 % des suffrages. Ces élections seront les dernières du IIIème Reich puisque, le 14 juillet 1933, une loi interdit l'existence d'autres partis.

 

-40 : Approximativement le nombre d'attentats auxquels a échappé Adolf Hitler, entre 1921 et 1945. Le Führer fut parfois accompagné d'une chance insolente. Ainsi, le 08 novembre 1939, à Munich, George Elser, un horloger allemand, place une bombe dans une colonne présente dans la salle où le chancelier doit prononcer un discours de 20h30 à 22h,il programme l'explosion de celle-ci pour 21h20. Mais cette soirée là le brouillard se lève, Hitler craint de ne pouvoir repartir par avion, comme prévu, et décide donc de prendre le train. Pour être sûr d'être à l'heure à la gare, il abrège son discours, et quitte la salle à 21h07, moins de 15 min avant l'explosion. Le 20 juillet 1944, il échappe miraculeusement à un autre attentat, pierre angulaire d'une tentative de coup d'état de certains dirigeants nazis. Celui-ci devait avoir lieu dans "La tanière du loup" à Forst Görlitz, non loin de Rastenburg. Une bombe à retardement y est dissimulée dans une mallette par le colonel Claus Von Stauffenberg, et placée au pied de la table où le Führer et ses principaux généraux se retrouvent. Un de ces officiers, gêné par le cartable, le déplace de quelques mètres, sauvant ainsi Hitler d'une mort qui touchera quatre de ses collaborateurs.

 

 

 

A gauche, bilan humain de l'explosion de la bombe de Claus
Von Stauffenberg
, à droite le bilan matériel

 

-43 : Le nombre de jours qu'il a fallu à l’armée allemande pour faire capituler l'armée française. Nous sommes bien loin des plus de quatre années de lutte de la première guerre mondiale.  Les 1ères divisions allemandes attaquèrent l'hexagone le 10 mai 1940, la reddition française ayant lieu dès le 22 juin, soit 16 jours après une première offre de paix proposée par Hitler.

 

-150 000 : Soit le nombre d'habitants au km2 du ghetto de Varsovie, l'équivalent de 7 fois la densité actuelle de Paris! En effet, lors de sa mise en place en octobre 1940, 450 000 juifs sont parqués sur 3 km2. Les rations alimentaires fournies par les allemands s'élevaient à 184 calories par jour (rappelons ici que le seuil de famine est atteint en dessous de 1500 kcal/jour et le seuil de sous-alimentation en dessous de 2400 kcal/j). Grâce à différents trafics, on estime que les prisonniers du ghetto atteignaient péniblement les 600 kcal/j. Ces conditions très rudes, les exécutions sommaires et les déportations massives font des ravages. Ainsi, après la destruction définitive du ghetto, en mai 1943, seules quelques centaines de juifs sont toujours en vie.

 

Le ghetto de Varsovie en flammes lors de sa destruction

 

-66 : Le pourcentage de la population juive européenne exterminé durant la seconde guerre mondiale. La Shoah (« catastrophe » en hébreu), véritable génocide industrialisé, a entrainé la mort de 5,1 à 5,8 millions de juifs, que ce soit dans les ghettos (900000 victimes environ), lors d’exécutions sommaires (approximativement 1,4 millions de morts) ou les camps de concentration et d'extermination (estimation de plus de 3 millions de décès). Certaines communautés nationales payèrent le prix fort : 91 % des juifs polonais disparaissent pendant la guerre, 90 % des baltes, ou encore 88 % des allemands et autrichiens.

 

 

-400 000 : L'estimation du nombre de victimes de la tristement célèbre unité 731.Unité de « scientifiques » japonais pratiquant des expériences bactériologiques sur les populations chinoises de Mandchourie. Ces expériences allaient jusqu'à la dissection sans anesthésie de femmes ou d'enfants vivants. Cette unité 731 ne sera jamais jugée, les rumeurs voulant que les américains aient monnayé leur immunité en échange des résultats de leurs travaux....

 

-2 700 000 : Le nombre de victimes de la politique des "Trois tout" ("Tue tout, brûle tout, pille tout"), menée par les japonais. Celle-ci a été mise en place pour réprimer la guérilla communiste en Chine du Nord, à partir de fin 1941. Ajouté à cela la déportation, la région va passer, durant la guerre, de 44 à 25 millions d'habitants.

 

-867 000 : La bataille de Stalingrad fut la plus sanglante du conflit, et une des plus décisives. Près de 900 000 soldats y périrent entre Juillet 1942 et Février 1943.

 

-2467 : Le nombre de victimes de l'autre tournant de la guerre, l'attaque de Pearl Harbor par les japonais, le 07 décembre 1941. 2403 américains et 64 japonais (dont 55 pilotes). Cette agression entraîne l'entrée en guerre des États-Unis et de 12 autres nations.

 

 

 

Les deux batailles cruciales de la guerre, à gauche Stalingrad et ses scènes de
guérilla urbaines, à droite l'attaque de Pearl Harbor et ses avions-kamikazes.

 

-130 : Le nombre d'années qui séparent la campagne de Russie de Napoléon Bonaparte, en 1812, et le début de la bataille de Stalingrad, en 1942. Dans les deux cas ces événements marqueront la fin des victoires napoléoniennes et nazies, et un retournement capital des rapports de force, en leur défaveur.

 

-874 : En années, le temps écoulé depuis la dernière conquête de l'Angleterre par des continentaux, lorsque Hitler tente de l'envahir. En effet depuis le normand Guillaume le conquérant, en 1066, l'Angleterre a su conserver son inviolabilité. Malgré ses efforts, le Führer ne parviendra pas à stopper cette série, qui atteint aujourd'hui la durée de 947 ans. Cet échec est également à mettre en parallèle des vaines tentatives de Napoléon visant à conquérir l'île britannique, même si la comparaison entre les deux personnages n'est pas appropriée, eut égard de leurs idéologies très différentes, le mimétisme entre les deux situations reste étonnant.

 

-45 : Le nombre de survivants au massacre d'Oradour sur Glane (Haute-Vienne), perpétré par des soldats allemands battant en retraite, le 10 juin 1944. Au total 642 personnes périront, la plupart enfermées dans l'église du village-martyr, à laquelle les nazis mettront le feu.

 

 

 

 

-12 : L'âge des soldats des jeunesses hitlériennes, armés pour défendre Berlin, au printemps 1945, alors que les troupes soviétiques se trouvaient aux portes de la ville et qu'Hitler se préparait à se suicider dans son bunker.

 

-2 : Le nombre de bombes nucléaires larguées sur le Japon par les États-Unis. La 1ère, à Hiroshima, le 06 août 1945, provoqua la mort d'au moins 70 000 personnes sur le coup (et au moins 50 000 dans les jours suivants). la 2nde, à Nagasaki, le 09 août 1945, tua instantanément environ 35 000 personnes (30 000 minimum les jours suivants). En terme de victimes, le bombardement de Dresde par les alliés, le 08 février 1945, rivalisait avec Hiroshima, puisque 135 000 personnes y perdront la vie, mais il fallu pour cela 800 avions et plus de 3000 bombes.

 

 

 

L'explosion d'Hiroshima prise à une distance de 80 km et le néant qui en résulte

 

-15 000 000 000 000 à 30 000 000 000 000 : L'estimation, très difficilement vérifiable, en $ actuels, des dégâts causés par la seconde guerre mondiale. En matière de destruction, citons pêle-mêle, les réseaux ferroviaires polonais et français qui sont inutilisables à hauteur de 100 et 80 %, la destruction à 80 % des installations portuaires françaises. Mais aussi la disparition de 50 % de la flotte marchande anglaise, de 70 % des immeubles de la Ruhr, de 4 millions de bâtiments allemands, de 750 ponts fluviaux allemands sur 950, de 90 % de Varsovie ou encore 33 % du cheptel bovin allemand.

 

-158 000 : Au sortir de la guerre les prix vont croître de manière importante en Europe, en France l'inflation est ainsi de 52,6 % sur l'année 1946. Mais la nation la plus touchée reste largement la Hongrie. En juillet 1946, le pays connait des taux d'inflation record: 158 000% par jour! Ce chiffre phénoménal correspond à un doublement des prix toutes les minutes, mieux valait ne pas faire trop longtemps la queue dans les magasins !

 

Billet de 1.000.000.000.000.000.000.000 de pengos (10 puissance 21), soit un milliard de milliard de pengo
qui a été imprimé mais jamais distribué car il était déjà dépassé par la vitesse de l'inflation!

 

 

-63: En %, la chute du PNB allemand entre 1937 et 1947, à l'inverse c'est également le pourcentage de hausse du PNB américain sur la même période. La seconde guerre mondiale a ainsi contribué à la domination économique des États-Unis dans les décennies suivantes

 

-2 500 000 : En tonnes, le poids estimé des bombes anglo-américaines larguées sur l'Europe au cours de la seconde guerre mondiale, la France en recevant 550 000.

 

-20 000 : Le nombre de femmes françaises tondues à la libération, car accusées d'avoir eu des relations sexuelles avec l'ennemi, ce qui était appelée la collaboration horizontale.

 

 

 

 

-11 000 : L'estimation du nombre d’exécutions sommaires ayant eu lieu en France lors de l'épuration sauvage.

 

-6 000 000 : Le nombre de prisonniers russes durant la guerre. La moitié seulement survivra aux rudes conditions de détention. Les 3 000 000 de survivants qui rentreront finalement au pays après l'armistice ne seront pas toujours accueillis en héros puisque environ 1 000 000 d'entre eux seront condamnés à mort ou envoyés au goulag par Staline.

 

-72,7 : En millions, le nombre de victimes de la seconde guerre mondiale. Si ce chiffre prête à controverse, une chose est sûre, la guerre 1939-1945 est la plus meurtrière de l'Histoire de l'humanité. Les pays connaissant le plus de pertes en nombre sont l'URSS (23 millions de morts), la Chine (20 millions), l'Allemagne (7,3millions) et la Pologne (5,6millions). Cette dernière est celle qui a perdu le plus grand pourcentage de sa population (16,07%), suivie de l'URSS et la Lituanie (13,71%), la Lettonie (11,38%) et le Timor portugais (11%). De son côté la France perd 1,35 % de sa population, soit 562 000 habitants, bien moins que les 1 600 000 décès enregistrés lors de la 1ère guerre mondiale.

 

-3,7: Le pourcentage de la population mondiale disparu durant la 2nde guerre mondiale. La guerre 1939-1945 se distingue également par son nombre de victimes civiles largement supérieur au nombre de victimes militaires, puisque 65,5 % des victimes sont de la première catégorie (47,6 millions contre 25,1 millions).

 

-56 : Le nombre, famélique, de prisonniers de guerre chinois libérés par le Japon après l'armistice. Selon les chiffres donnés par le tribunal de Tokyo, les camps japonais étaient 7 fois plus mortels que leurs homologues allemands et italiens, pourtant eux mêmes loin d'être des hôtels de luxe ! Ainsi, selon ce même tribunal, le taux de mortalité des occidentaux y était de 27,1 % pour les occidentaux (37 % pour les américains), et bien plus pour les Chinois donc !

 

-475 000 : La superficie, en km2, gagnée par l'URSS, à l'issue des différents accords territoriaux post-2nde guerre mondiale. A l'inverse, l'Allemagne perd environ 100 000 km2, soit 24 % de son territoire.

 

 

-52 : Le nombre de dignitaires jugés lors des grands procès d'après-guerre. Le procès de Nuremberg, du 20 novembre 1945 au 01 octobre 1946, comptait 24 prévenus, le verdict n'en concerna que 22 (car l'un des prévenus s'était suicidé en cours de procès et un autre fut déclaré inapte médicalement), 12 prévenus furent condamnés à mort, 7 à des peines d'emprisonnement et 3 furent acquittés.

Au procès de Tokyo (qui se déroule du 03 mai 1946 au 12 novembre 1948), 28 inculpés sont présents, 2 décèdent durant le procès, 1 est interné pour troubles mentaux, tandis que 7 prévenus sont condamnés à mort et 18 à l'emprisonnement.

 



05/02/2013
13 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Histoire pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 46 autres membres